… du nombre à la réalité physique…

                                                   ou

                                     La Grande Cohérence

 
     

 

 

 

 

 

 

·       Cohérence 

Le couple  de réciproques perpendiculaires (@,e) semblerait la représentation numériquement quantifiée  ou « forme quantum » de l’interaction électromagnétique que formulent les équations de Maxwell (1831-1879) . Je m’explique :

 

Ces équations qui font le lien entre électricité et magnétisme m’ont subjuguée ( !) lors de ma maîtrise de physique.

La propagation de l’onde électromagnétique est celle de 2 champs orthogonaux : le champ électrique et le champ magnétique (magnétique = des aimants)

La lumière est une telle propagation.

Maxwell l’envisageait dans un milieu qui serait « l’éther »

Inspiré par les travaux de Maxwell et l’éther ne pouvant être détecté, Einstein formulera « la théorie de la relativité » complétant l’étude de la lumière.

Dans cette théorie l’éther n’est pas nécessaire à la propagation.

 

Les analogies de l’étrange Grande Cohérence qui s’impose d’elle-même à ma toujours très grande joie…amènerait alors comme conclusion de « la théorie de la réciprocité » à laquelle je suis arrivée, l’existence de 2 milieux réciproques : l’éther et l’amour !

Amour semble le mot tabou et j’ai tant de résistance à l’écrire ici … (c’est le seul sujet finalement de la partie de mon travail qui peut s’appeler métaphysique… et qui la rendrait contestable !)

N’y a-t-il pas cependant un lien évident entre les mots « aimant » et « amour » ?

                                                                                               

 

Considérant donc le @, comme aimant, magnétique, ou amour… je pourrais écrire le tableau de correspondance ci-dessous où :

-        le signe  + représente l’orthogonalité des champs dans leur réciprocité, lors de leur propagation.

-        la propagation de l’onde  LUMIERE dans les 2 sens se traduit par la double flèche

-        la structure du nombre (étudiée par mon travail)  permet d’écrire ces égalités. (ceci est développé dans la remarque ci-dessous)

 

 

 

 

La formulation unique @2 + e2 = i2 s’écrit sous la forme duelle EQUILIBRE-MOUVEMENT

On trouve dans la forme triple de cette écriture toute la « complexité » de ce que l’on nomme un simple nombre : à la fois contenant et contenu… et étendu jusqu'à sa complétude infinie, absolu transfini

     @ est Nombre défini par son nom : @ est @mour contenant continu du contenu quantifié @2 , et sa complétude transfinie est champ magnétique

       e est Nombre défini par son nom :  e est ether contenant continu  du contenu quantifié  e2 , et sa complétude transfinie est champ électrique

Ces représentations qui définissent le nombre figurent sa nature UNE :  absolue ,  et à la fois continue et quantifiée .

Nature triple dont la somme ou « superposition » Unité est le quatrième.

Les différentes visions que nous pouvons avoir de la réalité physique, sont liées à cette nature de superposition de ces 3 réalités existantes en soi dans la totalité unique

Ce que la physique quantique appelle « superposition » est la relation d’existence des 4 formes dans leur réciprocité.

La dualité  physique classique - physique quantique a son origine dans la vision d’incomplétude .

 

J’ai représenté dans mon travail la complétude par le symbole :  

                                             

On l’écrira ici :

puis :

                                

. que l’on peut écrire sous la forme de « réciprocité »  qui représente le Quaternion Unité (   @, π , e , i  ) = 1  

                                                              

                                                                                                                             

 

                Les 2 Couples réciproques AMOUR-LUMIERE et  PAIX-ETHER  sont intimement liés par la GRANDE UNITE de RECIPROCITE  

 

      

La double intrication des contenus et des contenants s’écrira avec l’absolue complétude : 

                                                      

                                                                                 

      ou bien                 

           .

 

Forme Lumière ou forme Nombre… Matière serait donc Nombre ?…et Nombre est Amour !

 

 

                                                       

 

 

 

 

 

 

L’Amour est attraction et crée le mouvement

La Lumière se propage dans l’Ether

A l’Equilibre du Centre de Gravité est la Paix

 

La Paix est le lien d’unité entre Amour et Ether qui crée le quaternion de réciprocité

(Amour, Paix , Ether, Lumière)

 

c’est la GRANDE UNIFICATION

(   @, π , e , i  ) = 1

 

Immobile Lumière

La Paix est Origine

Lumière vivante de l’Amour toujours en mouvement

La Paix est le seul but

 

 

 

 

                           

 

Vibration de la Sphère UNE Transfinie

                Résultant des chapitres de l’Origine , quelques shémas et symboles :

 

                                                                              

 

                                                                                             

 

                                                          

 

                                                           

                                                                             la Grande Unification

 

 

 

 

Comment traduit l’Unité de Réciprocité dans la structure de la matière ? :

 

Suite               OR-igine

 

 00001-Chapitres