10/05/16

OUI  MAIS … Pourquoi ?

« Les nombres se décomposent en facteurs premiers  »

 

Nous avons appris que les nombres se décomposent en produit de nombres premiers.

…mais quelle est la structure cachée des nombres qui crée cette propriété mathématique ?

 

Les nombres-twists  dans les colonnes 1,5,7,11 du tableau sont des produits de nombres premiers,( sauf 2 et 3).

Avec cette définition j’ai montré que :

« Le (carré-1) d’un nombre  twist est divisible par 12 » :

C’est dire que le carré de tout produit de nombres premiers est un multiple de 12   (2 et 3 étant exclus de ces nombres premiers)

                              - le (carré-1) d’un nombre est un multiple de 12 , veut dire que si on enlève 1 au carré du nombre, on obtient un multiple de 12 :

Le carré 1 qui manque , est le lien invisible entre N2 et 12n : si on « ajoute » ou n’oublie pas ce lien, on pourra écrire :

Le nombre N  apparait ici dans la complétude de réciprocité  Contenant-Contenu :

  -  1 est le Contenant, la boucle 12 : « la   BOUCLE »

  -  n est le nombre de tours  sur la boucle.

Ici est mise en lumière la confusion usuelle entre contenu et contenant : on oublie le contenant .

Le nombre N représente à la fois  contenu et contenant :

 

 

‘le sac de billes contient N billes’ : c’est aussi la réciprocité continu -quantifié.

Le sac  est assez grand pour contenir un nombre quelconque de billes : c’est le Grand Contenant que l’on oublie… sa simple prise en compte a permis tout le développement de « la théorie de la réciprocité »

Le nombre N est donc un couple de réciproques, que l’on peut écrire (N,1) .

Chaque contenant N est le Grand Contenant, N=1. Le nombre N est donc  le Couple (N,N)

Nous avons vu que la relation « d’amour» d’un couple-nombre est la multiplication : NxN =N2

Cette relation représentée par le carré est la relation de 2 réciproques mathématiques perpendiculaires  ( Pythagore et le produit vectoriel apparaissent là)

Deux représentations réciproques du Nombre dans sa réalité protomathématique

N  =  N2 =  1 =  12n+1

Octobre 2021 (Remarque : la formule ci-dessus n’est ici montrée que  pour les nombres twists « T » qui ne tiennent pas comptent des multiples de 2 et 3.

On  montre dans la suite que dans la vision de complétude 1=2=3 , alors tout nombre N se décompose en produit de nombres premiers, 2 et 3 compris.

Tout Nombre N peut donc être représenté par la dualité carré-boucle et la formulation ci-dessus)

 

o    La Structure du  NOMBRE et la BOUCLE

Le Nombre peut se représenter avec l’unité 12, qui sera « LA BOUCLE » dont nous avons rencontré les états de réciprocité :

o   Les nombres s’enroulant sur cette boucle avec l’unité 6, ont donné la première approche des nombres premiers par les nombres twists, en position 1,5,7, et 11.   (l’enroulement peut se faire dans les 2 sens) :

Représentation de 12 tours

Chaque nombre correspond au nombre de tours sur la boucle

o   La présence de deux zéros dans la série 0 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9….  permet de définir le zéro de « notre » série des nombres : 0,1,2,3, 4… ce premier tour de la boucle,la boucle initiale, est le Grand Contenant Zéro .

La boucle origine contient les autres. On peut aussi la voir comme le support sur lequel s’enroulent les tours suivants :

Chaque nombre correspond alors au nombre de tours sur la boucle et la boucle initiale s’ajoute à chacun des nombres : c’est l’origine de chacun des nombres.

o   L’existence de 2 zéros à l’origine se retrouve au niveau du NOMBRE :

 Par la construction de 12 tours (l’unité se reproduit au niveau suivant), on voit ici se dessiner 3 systèmes pour décrire les nombres :

-système 12 

-système 11 

-système décimal

Les 3 sont très liés… et justifieront les résultats que j’ai appelé « protomathématiques » dans un chapitre suivant.

 

L’enroulement sur la boucle se fait dans les 2 sens :

o   LA BOUCLE

Lien entre les 2 suites réciproques, elle s’est révélée comme un manque  dans l’étude des nombres-twists que j’avais faite

Le lien entre les 2 zéros, transforme LA BOUCLE  en boucle-10 : le lien « qui manque » ( 2 points disparus) est énergie de l’origine

 

Les 2 sens peuvent s’enrouler alors à partir d’une même Origine:

« La BOUCLE »  inclut deux niveaux « cachés » :

        2

       10

Les nombres qui s’enroulent sur cette boucle unique dans les 2 sens, se définissent simplement  à partir des 3 niveaux de ZERO qui sont aussi UNITE.

La description de cette structure est « protomathématique » et les propriétés  mathématiques en découlent.

Cependant , la présence liée des 3 systèmes qu’ils utilisent (base 10,11,12) amènera quelques « confusions mathématiques » qui pourront s’éclairer à l’origine protomathématique.

 

Les 3 niveaux du Nombre ZERO

Ce Zéro est la première boucle parcourue dans les 2 sens, ou vue à l’endroit et à l’envers à la fois.

A partir de là, le nombre de tours définit le nombre.

 

Suite              Secret Premier