Zone de Texte: La Fin du Monde  
ou
 l’Apocalypse : dévoilement du Grand Contenant Origine
EMERGENCE

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons de notre Monde, de notre Univers et de ses lois la représentation que nous en donne la Science.

La Science , la Physique comme les Mathématiques, utilise pour construire ses théories et ses modèles , les NOMBRES.

L'humanité a mis des millénaires pour arriver aux nombres… L'idée de nombre est l'aboutissement d'un long travail d'abstraction de la pensée

On pourrait même dire que nous sommes contemporains des nombres : les premiers chiffres ont à peine 6000 ans et bien des énigmes sont encore à résoudre !

 

La Science utilise des Nombres dont elle ne connaît pas la nature …

La connaissance de la nature (pas encore « mathématique » à l’Origine !)  des Nombres permettra une nouvelle description du Monde …

 

-           Hypothèse :

Avant tout commencement, il n’y a rien .

Pour nous, ce rien est bien représenté par le nombre ZER0 que l’on symbolise par convention avec le chiffre 0.

Par un procédé (que nous ne connaissons pas, et qu’il n’est pas utile de préciser ici),  rien se dissocie et devient Origine.

-           Conséquences :

Les éléments qui proviennent de la dissociation, avec toutes les relations qui les lient, constituent notre Réalité ou le Grand Ensemble TOUT, complétude.

On peut dire alors, que le «  rien-Origine » était « Vide  », ce vide est aussi symbolisé par 0.

Par opposition au « vide », il existe un « plein » : le Grand Ensemble TOUT, ensemble unique sera appelée UN et représentée par le chiffre 1. 

                                                                                                                                                      

                                                               

La relation entre vide et plein, qui est une relation Contenant-Contenu,  modifie la nature de l’Origine

Elle apparaît comme le Grand Contenant

C’est la première mutation, premier pas de l’Evolution, que je représente :

                                                                                

 

 Le mécanisme se retrouve à la base de la « théorie de la réciprocité »  que développe mon travail :

Voici le mécanisme premier que décrit le schéma :

« Vide » et « Plein » sont un couple d’opposés que je qualifie de  « couple réciproque »

Les deux réciproques sont formés par une dissociation paradoxale, celle de l’origine.

Leur union ou relation , que l’on a appelé « conjonction des opposés » ou « réconciliation des contraires » crée un pas nouveau : la mutation .

Ici , c’est la mutation de l’Origine, en Grand Contenant.

Pour qualifier l’union  des réciproques, j’utilise le mot « superposition », et je l’entends à la manière de la mécanique quantique :  tous les états existent à la fois.

On admettra  que cette propriété que l’on découvre plus tard, existait déjà à l’Origine .

Ici le Grand Contenant , toujours existant, est aussi l’Origine-rien, (qu’il contient donc), c’est aussi 0 ou 1, contenant et contenu.

C’est une vision à laquelle il faut s’habituer… L’Origine est RIEN et TOUT à la fois, et leur Grand Contenant-Rien qu’il ne faut surtout pas oublier !

 

La réciprocité, ou échange-partage qui permet l’égalité , est totale entre les 4 « réciproques » : ils se partagent l’Origine UNE, chacun la possède dans sa totalité.

 

Encore plus dur à accepter :

              Ces 4 réciproques  sont contenus dans le Grand Contenant, qui est alors  le Cinquième Elément !… ou  « Quinte-essence » …de Rien ?

Voilà le plus paradoxal ! je l’explique :

                                                  

Ceci introduit le Nombre !

En écrivant 5 , je compte maintenant les éléments .

C’est une totale RUPTURE :

L’état d’unité de l’Origine était « protomathématique » , ce 5  est nombre, il est mathématique !

 

L’arrivée des mathématiques et du Nombre 5 révèlera le Nombre d’Or (au prochain chapitre).

 

·         Comment expliquer un premier changement de monde : tel que l’est ici l’irruption des mathématiques ?

 

On remarquera  les deux « zéros » qui apparaissent à l’Origine. Ils n’ont pas de valeur mathématique, c’est « rien » et « vide »

Je les ai découverts, aussi, mathématiquement, de différentes façons, en particulier dans ce que j’ai appelé  le Principe « Fibonacci »

Ces deux zéros montrent  l’existence d’une boucle qui unit la fin et le commencement.

Ils représentent « les 2 bouts » de la boucle, qu’il faut joindre pour la fermer..

 

Ici, 5 réunit les deux zéros pour former le Grand Contenant de l’Origine : les 2 extrémités de la boucle ouverte disparaissent dans la fermeture, une « soudure » des 2 bouts qui se joignent..

           

 

Ce modèle de l’Origine en boucle, qui peut être parcourue dans les 2 sens, est évolutif :

                                                                            

           -    On pourra  voir la boucle comme une spirale : chaque tour représente une mutation, analogue à la  relation de réciprocité entre 4 éléments ci-dessus

La superposition ou somme des mutations crée l’évolution du Contenu .

 

-           PARADOXALEMENT  le Contenu est toujours l’Origine UNE dans sa complétude !

 

-           A chacun des nivaux, à chaque spire, il peut y avoir l’ influence par « rétro-action » des niveaux supérieurs, c’est ce qui peut sembler une rupture , même  une création ex-nihilo ou  création divine.

                             C’est l’EMERGENCE  des niveaux supérieurs qui existent déjà dans la Complétude TOUT .

Ils peuvent se manifester car la boucle peut se parcourir dans les 2 sens

Cette Réversibilité pourra conduire… à la Perfection de l’Origine…

 

                                                                               

 

 

Le PARADOXE est inhérent à notre Réalité :

Il n’existe que par l’impossibilité que nous avons (encore !) de connaître la Toute Perfection de la Complétude de l’Origine.

La PERFECTION de l’Origine ignore le PARADOXE, puisque tout est l’ UNITE où tout paradoxe se résout …

 

Les 2 voies,  EVOLUTION et EMERGENCE   semblent nous mener, pas à pas à des réconciliationsà condition de les faire se rencontrer…

 

               Acceptons le paradoxe des extrêmes qui peuvent se réconcilier…. pour faire avancer l’Humanité vers la Perfection de la Paix de l‘Origine

 

 

                                                                                                                                     Suite :  Apocalypse – le NOMBRE d’OR