La Beauté infinie du Cercle

 

                    

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


                                                                                          

 

L’espace contenu dans la boucle fermée Cercle se définit avec une précision infinie…. ou indéfinie …Cette précision semble ne pas avoir de fin… et la surface aussi…

Est-ce à dire que le Cercle n’est pas fermé ?… ou  que nous ne savons pas encore le voir dans la plénitude de sa Beauté Parfaite ?

Infini… sans fin, … ni Commencement ?

 

 

                                                                                

π symbole peut apparaître comme la Beauté du lien qui unit 2 approches opposées de la réalité .

Ce lien permet de comprendre dans une même réalité  le cube et la sphère ,( ou le carré et le cercle : la « Quadrature du Cercle ») :

C’est à ce rapprochement mathématique que je suis arrivée.

La vision cubique, orthonormée, quantifiée en nombres, mathématique,  et la vision sphérique, globale, symbolique, mystique, sont complémentaires et nécessaires à toute compréhension

 

L’intuition de la vision globale permet la déduction scientifique et son raisonnement

 

J’avais affirmé comme certitude mon hypothèse de départ : « la fin est le commencement »

Cette certitude n’est autre que celle qui permet d’affirmer que le cercle existe , alors que sa surface prouve qu’il ne peut pas se fermer…

 

Ce que j’ai donc cherché, sans avoir l’idée de le faire, c’est la condition pour qu’une boucle se ferme.

Mieux : sachant qu’une Boucle Parfaite existe,  existe-t-il  une façon de l’exprimer qui le soit aussi ?.

 

C’est ainsi que s’est construite  « la Théorie de la Réciprocité ».

 

Suite               OR-igine

 

 00001-Chapitres