25/02/2017

Hypothèse d’une Onde Origine…  une vibration …

L’Onde Origine  se dissocie :

 

« Dissociation paradoxale »

 

Ces 2 ondes « réciproques » sont paradoxalement  liées .

C’est une paire indissociable :

Le principe fondamental qui se révèle ici est la superposition , que l’on connait en mécanique quantique.

Il peut se définir aussi comme «  Principe d’Inclusion » : tout existe à la fois, et rien n’est exclu .

Ainsi, l’Onde Origine qui se dissocie existe à la fois :

 - non dissociée

 - dissociée en 2 ondes

  - …et aussi comme « MANQUE » après la dissociation.

Ce « MANQUE » établit le lien entre les 2 réciproques de la paire dissociée :

La  «  théorie de la réciprocité » l’exprimera par le symbole :

Les propriétés des « réciproques » : parité et réciprocité peuvent être illustrées ici :

-

 PARITE : un couple ( ou paire liée)  de réciproques

 

RECIPROCITE : un  « quaternion » 

La numération :

On choisit une origine, sur l’axe infini, et ainsi se définit une numération  qui correspond à nos nombres :

Si la longueur de l’Onde Origine , sa période, est l’unité 12, alors sont définis sur l’axe, par notre numération, les nombres que j’ai appelés « nombres-twists ».

Ils correspondent aux points d’inflexion des 2 ondes réciproques.       

Sur l’axe on note la répartition des points :  

 

 

·        Les nombres premiers

 

Les nombres premiers peuvent apparaitre alors comme des ondes : « les ondes premières »

Le nombre existe inséparablement de l’infinité de ses multiples :

http://laboucle.net/ond-0_fichiers/image002.jpg

Cette nature vibratoire du nombre se révèle ici :

Ces ondes ont leur point de départ à l’origine :

Au bout de sa première demi-période, une onde première rencontre un nombre-twist qui devient alors un de ses zéros.

La valeur de cette demi-période détermine le nombre premier.

Les rencontres suivantes de nombres-twists pour cette onde, ont lieu aux points, multiples du nombre premier qui correspond à l’onde :

(voir par exemple sur le schéma) :

               -  l’onde qui rencontrera le premier point twist, sera l’onde 5, qui détermine le premier nombre premier… les rencontres suivantes se font aux points-twists 25,35  qui deviennent des zéros en se superposant aux zéros de l’onde 5.

               - les ondes 7,11,13,17, 19,23  « annulent » les points twists suivants et déterminent les nombres premiers 7,11,13,17, 19,23   .

               - le point 25 a été annulé comme multiple de 5, l’onde première suivante est l’onde 27 , 27 est le nombre premier suivant…

- ainsi se dessinent les nombres premiers …             

               -    … … Sur l’axe prennent place des zéros,à la place des nombres-twists :

L’Onde Origine  sur l’axe apparait aux  « points- manque »

C’est la construction du crible paradoxal ou AUTOCRIBLE  qui permet  d’établir la liste des nombres premiers :

Chaque onde première élimine les multiples du nombre premier qui est sa demi-période

Les multiples des nombres premiers, s'éliminant de proche en proche, il ne reste que les nombres premiers .

 

L’axe a ainsi une structure qui est indépendante de tout choix d’une origine particulière, de tout choix relatif : c’est une structure Absolue 

Les nombres premiers révèlent la STRUCTURE ABSOLUE de l’Origine

Cette structure est indépendante des nombres

 

C’est la structure d’une ORIGINE ABSOLUE dont on ne peut donner qu’une REPRESENTATION « relative » 

L’hypothèse ci-dessus donne une de ses représentations possibles : celle de la nature vibratoire qui est celle des nombres.

C’est ce que montre l’existence des nombres premiers.

 

La REPRESENTATION de l’ABSOLU sera relative 

Le schéma ci-dessus peut être représenté par un symbole

Le symbole représente une réalité UNIQUE, mais la diversité de la représentation est multiple …infinie…

 

Voici un choix de symboles de cette UNIQUE réalité :

 

                                                                                  

Nous avons l’habitude du symbole numérique .

Nous avons tous l’habitude d’utiliser les nombres.

 En comparant les 2 représentations ci-contre  on pourrait écrire :  

   

en remarquant cependant que ce 3, n’est pas du même niveau… il appartient à notre numération, relatif, quantitatif

 0 et 1 sont symboles d’un ABSOLU ,  RIEN ou TOUT , représentation d’une réalité ineffable, indicible…

 

En opérant encore un glissement de niveau :

On écrirait :

L’Absolue Origine, dans sa dissociation paradoxale serait vue :

 

L’unité Absolue est TRINE

 

Tout SYMBOLE se construit dans notre réalité relative pour contenir LA VERITE de l’ABSOLU

Le SYMBOLE , vérité de l’ABSOLU , contient la réalité du Relatif qui le décrit…

Le « modèle » de l’ABSOLU contient le Relatif

Le « modèle »  du Relatif contient l’ABSOLU

Le Principe d’Inclusion est RECIPROQUE

Ainsi  par des « glissements » successifs qui peuvent paraitre comme des « confusions » s’établit la COHERENCE du RELATIF ABSOLU ou RECIPROCITE :

RELATIF et ABSOLU sont unis par une HARMONIE parfaite que révèle l’existence des nombres premiers.

Leur mouvement était le SECRET…

Les nombres premiers révèlent l’existence d’un lien UNIVERSEL qui nous relie à l’ABSOLU

Nous pouvons le percevoir dans la Beauté de l’Univers… ( et des mathématiques !) … et la Magie du lien d’AMOUR…

 

Cette présence de l’Absolu se manifeste dans notre réalité…et constitue la base de notre numération…

 

 

Suite        Le Secret Premier