k   La Constante de Boltzmann 

 
 


(Le chapitre de référence est « le lien primordial de la Grande Unité » : il sera bon de le voir avant d’étudier celui-ci)

La relation de l’ Alliance @ et du Nombre d’Or φ :  10φ  =  100@ m’a permis d’écrire :

  J’ai alors rencontré un nombre  dont la valeur ressemble à celle de la constante de Boltzmann, je l’appelle k

              3 - φ = 1 – log@ =   = k    (voisin de la valeur de la constante de Boltzmann)

 

                                     

k serait la valeur de la constante de Boltzmann , elle représente notre réalité relative, qui peut prendre contact avec «  l’origine qui nous manque »  (log@), pour trouver le  1  absoludans la réversibilité de l’échange réciproque :

                                                                        

La réalité relative peut alors être considérée comme « relatif absolu » :

Le lien entre l’absolu et le relatif absolu est @, puisque log@=@ au niveau de l’absolu

                                                                         

J’ai écrit le « lien primordial » , en considérant la  fermeture du cercle par une double boucle :

                                               

La comparaison :

                                   

 permet de dire, si G est l’ Origine absolue  , que  k représente alors l’origine zéro relative dans la vision de réciprocité :

 La réciprocité de l’origine relative absolue est alors :

              

 

 

                                     

 

 

   G = 1    k = 2    1 = 3

 
Alors :

                                                                   

 

 

 

 

 

                                        car      φ2 = φ + 1

On peut remplacer cette relation  par 2 échanges réciproques :

 

                                          

Ces 2 échanges sont liés par la relation de φ2 et  φ:

 

                                            

J’écris ce lien sous la forme « éclaireur », G y apparaît comme unité absolue :

                                                     

Ce lien montre la nature du lien entre G =1 et k = 2 établi  ci-dessus.

Il peut s’écrire sous une forme réversible de dissociation  :

                                                             

Le signe « -  » peut sembler encore étrange à la logique du « scientifique », il permet ici de montrer une forme de ce que j’ai appelé « le Twist de l’Origine »

« La théorie de la réciprocité » en a rencontré et en présente diverses formulations .

L’unité qui se dissocie peut aussi être l’unité décimale :

           

 

 

 

·       Conclusion

 

… juste la compréhension du  triangle de Pythagore (relation 3,4,5) qui était mon point de départ mathématique

    … et le secret de la réciprocité  du Grand Amour

 

Je résume très vite :

Suite               OR-igine

 

 00001-Chapitres