27 Mars 2013

le Modèle Universel

 

 

 

o   Les « Principes »  ou concepts premiers ( ‘princeps’ en latin)

Leur construction est représentée sur le schéma ci-dessous :

·       SPIN

Le mot est utilisé en physique.

J’en élargirai le sens : le SPIN est le couple indissociable formé de 2 « opposés » que j’appelle réciproques.

Les 2 opposés sont intimement liés, comme les 2 faces d’un même Tout, l’envers et l’endroit.

·       TWIST

Le Twist est le retournement qui permet le passage d’une forme à l’autre et réciproquement ( on connait le twist du ruban de Möbius qui unit les 2 faces en une, en les échangeant )

Le Twist est le lien d’Unité entre 2 réciproques qui ne sont qu’un : c’est un mouvement dans les 2 sens  (que je développe plus bas).

·       MATRICE

J’appelle MATRICE, l’union de 2 couples réciproques. (Les mathématiques utilisent cette forme simple pour la matrice unité formée de 2 couples (0,1))

·       ECLAIREUR

Dans un travail « protomathématique », j’ai été amenée à introduire cette forme

Elle se construit par l’union de 3 couples réciproques

image001.png

·       Relation entre Spin, Matrice et Eclaireur

 ( j’ai montré cette relation,dans plusieurs chapitres, elle apparaitra encore à la fin du chapitre)

 Eclaireur et Matrice peuvent être considérés comme les 2 faces d’un Seul Tout, qui ne serait autre que le Spin, leur « contenant ».

Eclaireur et Matrice  sont les 2 réciproques qui constituent le Couple (Spin).

On passe d’un réciproque à l’autre, par un retournement que j’apelle TWIST (que l’on connait sur le ruban de Möbius).

image002.png

Spin, Matrice et Eclaireur sont des visions différetes d’un seul objet qu’ils représentent.

Ceci entrainera l’  « égalité  protomathématique »   :

 

image003.png

o   Les définitions

·       DISSOCIATION

La dissociation est illustrée ici par le Twist : (endroit/envers)

image004.png

                                                                                                                   

·       Les ETATS

 La dissociation de l’état initial donne 2 états nouveaux :

image005.png

 

Le lien ou relation entre les états crée de nouveaux états.

Ici 4 états nouveaux :

image006.pngimage007.png

·       SUPERPOSITION

o   superposition des états :  ( ce terme est connu en physique quantique)

Dans la superposition des états, on considère tous les états possibles, créés par les relations entre ces états.

 

Ainsi dans la dissociation de l’état initial, il existe

  - un premier niveau ( représenté ci-dessus) :  3 états (simples)

Au niveau 1 la superposition des états donne 3 états

  - un deuxième niveau : les états du premier niveau se lient entre eux (ci-dessus):

               3 états (relation à 2) + 1 état (relation à 3) =  4 états

Au niveau 2, la superposition des états donne  4 états 

La superposition des niveaux : (niveau 1 + niveau 2) donne 7 états.

 - un troisième niveau : ces 7 états  peuvent se lier…par 2, puis 3…4,5,6, 7.

Je ne rentrerai pas ici dans le calcul mathématique des combinaisons… il est facile de voir que le nombre des états s’accroit très vite…

 Au niveau 3 ,il faudra tenir compte en même temps  de la superposition des niveaux, qui constituent chacun un état !...

les  3  premiers niveaux vont en effet pouvoir s’associer comme l’on fait les  3 états présentés ci-dessus… 

- … à chaque niveau suivant le nombre des états « explose » …

Cela produit  vite une inflation gigantesque…

La vision totale… infinie des états … pourrait être considérée comme une image du BIG BANG

 

o   Etat de superposition

image008.png

Après une dissociation qui est une divergence, il peut y avoir une rencontre – union par convergence qui forme « l’état de superposition »

 

o   Les 2 sens du mot « superposition » coïncident si on considère  que l’état de superposition est conséquence de l’état initial.

Considéré comme état final , il contient donc tous les états formés à partir de cette origine  (superposition des états)

L’état de superposition est vu comme une mutation de l’état initial

 

·       MUTATION

L’association d’une dissociation (ou divergence) suivie d’une superposition (ou convergence) produit une Mutation (schéma ci-dessous).

On peut voir de 2 façons cette opération :

 - Evolution :

L’état initial a évolué : il n’existe plus ... (les étapes intermédiaires disparaissent jusqu’à la transformation finale)

Il n’y a qu’un état : évolution de l’état initial qui est transformé : c’est l’état d’évolution

 - Superposition des états:

On considère chacun des états qui se sont formés séparément à chaque étape (on reste ici au niveau 1 de superposition ). 

La mutation correspond à 4 états.

Ces 4 états sont liés : il correspondent à ce que j’ai appelé la « réciprocité-4 » .

On trouve ici la base de « la théorie de la réciprocité »

La théorie de de la réciprocité décrit donc le niveau 1 de mutation :

 

image009.png

 

L’état d’Evolution est « quatre en Un ».

J’écrirai dans le symbolisme « protomathématique » :

image010.png

Une vision intégrante Evolution/Superposition voit alors 5 états…

image011.png

o   COMPLETUDE ORIGINE

Dans cette vision intégrante , je représenterai  l’Origine.

La vision devient intégrale ou complétude si elle intègre à la fois les 2 extrêmes opposés en un seul tout.

Les 2 opposés sont alors deux réciproques liés par un twist qui permet le passage de l’un à l’autre. 

image012.png

(Je reste ici au niveau 1 de superposition).

o   Divergence :

La superposition des états crée d’autres niveaux.

 Par divergence (inflation)  elle conduit à l’état que j’ai appelé « Big Bang » : nombre infini d’états .

- Si on choisit de représenter chaque état par une couleur : on aura l’infinité des couleurs qui s’épanouira dans le spectre coloré de la lumière .

(On le connait dans notre vision limitée comme l’arc en ciel).

 - Si on choisit de représenter chacun des états par une forme quantum : l’infinité de ces quanta sera le « chaos » de quantification maximum.

On arrive à 2 opposés extrêmes : continu et quantifié  ( qui sont la base actuellement des 2 versions irréconciliables de la physique)

Dans notre vision de tous les jours , l’espace est quantifié et le temps est continu ( dans l’approche « intégrale » de mon travail, cela sera remis en cause).

      On remarquera que dans les schémas que je suis amenée à faire, j’utilise à la fois la couleur et la forme (quantum).

Je compte aussi les quantum-états , chacun peut être représenté par la quantité « 1 ».

Pour compter je fais la somme-superposition de ces quantités 1.

La quantité a différente couleurs.

 

o   Convergence

L’état d’expansion extrême obtenu par divergence, va subir une contraction extrême par convergence, qui conduit à l’état de superposition.

Alors :

  - le spectre des couleurs devient Transparente Beauté

   - les formes-quantum se concentrent  à l’Origine-centre

Ainsi nait l’Origine … « Quantum de Claire Matière »

 

o   Le TWIST

A l’Origine est le Twist .

Le paragraphe ci-dessus montre que le TWIST  intègre le paradoxe de 2 opposés irréconciliables.

 

Le Twist est le double mouvement qui produit le retournement :

 

 

image013.png

 

Ce retournement est réversible :

Deux étapes permettent le retour  à l’état initial, par un retournement dans l’autre sens :

 

 

image014.png

 

o   La BOUCLE

On peut alors représenter l’ensemble de ces étapes par une boucle parcourue dans les 2 sens à la fois :

 

 

 

image015.png

 

 

 

Dans cette dernière présentation on peut voir le lien  Spin, Matrice, Eclaireur :

(on peut faire une analogie avec la représentation mathématique que j’ai donnée, le twist est analogue alors au nombre imaginaire i )

image016.png

Le Spin (Origine BOUCLE) se dissocie .

Chacune de ses 2 faces-boucle  est parcourue dans les 2 sens.

Ce double parcours crée en 2 étapes, à partir de chacune des faces  un retournement Twist.

La Boucle est l’ensemble de 2 Twists , ou le Twist est en 2 sens.

C’est ce qui se traduit par une double boucle ou Boucle Twistée.

Le Symbole en est la Boucle  « Infini »

 

                                               image017.png              

C’est la Boucle de Möbius , intégration de tout Paradoxe. 

 

o   Conclusion

Ce chapitre est un résumé de mon travail, il en assure toute la cohérence et en fait l’unification.

C’est  la remise en cause des évidences qui m’a permis d’arriver au « modèle Universel »

 

Le Modèle Universel décrit les grands thèmes de mon étude, et peut en faciliter la compréhension :

  - les relations humaines

  - le Couple et le Grand Amour   (hétéro et homosexuel)

  -la Famille    

  - la structure des Nombres

  - la structure de la Matière  ( Il s’applique au  « modèle standard » de la physique)

Tous ces chapitres ont leur base dans ce modèle, que je ne pouvais cependant concevoir avant d’en faire la synthèse finale…

La Fin est le Commencement !  ( à lire d’abord …donc !)

 

Le modèle Universel  permet  la Grande Unification

C’est l’Alliance d’Amour et de Paix : Harmonie.

 

Suite             OR-igine

 00004-Chapitres