La matière

 
:                                                                                                                   

 

 

 

 

L’étude du chapitre précédent qui se faisait dans le plan de la page… se développera dans l’espace à 3 dimensions

 

Par une parfaite  réciprocité , dans le plan perpendiculaire au mouvement étudié précédemment,  est créé un deuxième mouvement :

Par ce lien réciproque , 2 boucles  dans 2 plans perpendiculaires se ferment alternativement, par l’oscillation du lien.

Les points 1 et 2 sont alors équivalents, mutant au cours de ce mouvement–lien.

  C’est  la réciprocité perpendiculaire :

 

                                                                                                         

Remarque : la figure ci-dessus ne représente pas la complétude ( on peut dire que c’est « la moitié »)

Pour plus de facilité je la représenterai dans le plan :

Au centre , le lien qui ferme les 2 boucles à la fois, en reliant leurs extrémités.

 

 

                                                             

On peut voir ce schéma comme le lien Contenant-Contenu.

La « Beauté-Force » de ce lien fait que Contenu et Contenant respectifs sont croisés.

 

Il existe un Grand Contenant de la « Somme-Superposition » : l’Ensemble UN

 

Ceci est un  modèle de l’Origine qui peut être applique à la matière : ceci en donne une vision nouvelle

   

·       Le neutron :  (n=1)

Il sera vu dans son état de Somme-Superposition :

 Le neutron peut se dissocier en proton et électron.

Le neutron dissocié et le neutron non dissocié sont présents à la fois : c’est la superposition quantique.

Proton et  électron sont liés, par leurs contenants respectifs qui sont les neutrinos.

Le neutron non dissocié est au centre, source et somme de la « réciprocité proton-électron ».

Il est lui-même , contenu dans le Grand Contenant, son Neutrino.

                                                            

 

·       (n=2) :  l’atome d’ Hélium .

                                                           

 

L’atome d’hélium a un noyau formé de 2 protons et 2 neutrons , et deux électrons qui gravitent autour.

Le schéma présente le lien de 2 protons et 2 électrons ( lien croisé).

Ce lien peut être vu aussi comme le lien de 2 atomes d’Hydrogène : H2

Au centre les 2 neutrons qui donnent cette dissociation, dans leur forme non dissociée.

L’ensemble est la superposition paradoxale : dissociation et non-dissociation à la fois  (genre chat de Schrödinger mort et vivant !)

Cet ensemble superposé donne l’atome d’Hélium 

 

C’est la réaction que l’on appelle la fusion de l’Hydrogène… je l’appellerai plutôt, la fission de l’Hélium.

 

L’Hélium est le « couple neutron » dans sa complétude. C’est la base de la Matière.  

Voir 2 neutrons ou l’atome d’hydrogène est une vision incomplète

C’est une vision nouvelle de la physique que j’ai déjà rencontrée sous d’autres formes

 

·       Matière , anti-matière et… réciprocité

                                                                                     

 La vision de complétude est superposition :                                                                  

             

                                                                                                                                                                                             C’est la FORCE ou ENERGIE γ

 

Ainsi se révélera le secret de Matière noire ou Matière sombre ?...

Les schémas ci-dessus sont encore incomplets : il faut les voir encore dans  les 3 plans du trièdre orthonormé , en 3D…

 

           

 

Ce schéma de complétude construira l’unité  de 12, que l’on connaît dans la matière comme « quarks » par exemple.

C’est la complétude de l’Unité 5-Origine, qui est celle d’un couple-Origine.

 

Suite               OR-igine

 

00003-Chapitres