La Boucle et le Néant !

 

 
 

 

 

 

 


L’évolution atteinte au chapitre précédent  impose une condition :

                                                                    

                                 

Cette condition est tout à fait étrange à notre niveau, mais contient dans son écriture, paradoxale pour nous, toute la nature du nombre.

                                                                                          

Pour nous, l’égalité 2n = n2    ou n(n-2) = 0  se présente comme une équation qui a 2 solutions n = 0 et n = 2

Il semble alors que l’évolution du nombre doive arriver à la valeur 2.

Le pas suivant se présenterait donc comme suit :

                                                                               

Les 2 solutions à l’équation que nous trouvons n = 0 et n =2 peuvent elles être vraies à la fois ?

 

La dissociation se présente comme une boucle. 

Si on voit l’évolution comme une boucle :

         n = 0 est le départ, et n = 2 l’arrivée, alors les 2 solutions sont vraies à la fois quand les 2 « extrêmes » ou réciproques se rejoignent et s’unissent.

 

       Deux réciproques égaux   (0 et 2) sont alors créés… ce qui semble paradoxal !

 

 

 

On a  0 = 2 , le pas précédent donnait 1 = 0

A notre niveau, on connaît la propriété d’associativité.

En admettant que cette propriété existe à un niveau antérieur d’évolution qui la crée, nous oserons dire alors que :

                                                                                         

                                                                                                  le niveau qui crée le 2 , avec les 2 égalités 0 = 2 et 0 = 1 établit l’égalité 1 = 2  

 

L’Origine se dissocie ainsi en 3 égaux : 0 =1 = 2 = Origine

(je peux faire remarquer qu’étrangement il semble que les 3 sont 4… mais nous y reviendrons)

 

 

            L’Origine est modifiée par l’évolution :

 
 

 

 


Cette triple égalité, obtenue par une rétroaction qui est  le retour à l’Origine , modifie cette Origine en lui donnant sa véritable nature de Complétude et son Nom .

Comme le nombre qui lui a donné naissance, elle est contenant (avec son nom) et contenu.

 

Son nom est « Néant » : magie du mot… Né -ant

             mariage du passé et du présent, qui participent également dans un seul moment , première création renouvelée… dans le temps du mouvement !

                                          

L’origine n’existe que dans son mouvement éternel de renaissance avec l’évolution.

La boucle fermée par ce Né-ant est appelée Cercle …

 

A notre niveau, la boucle « cercle » n’est pas fermée !

(Une dure compréhension pour moi, et ici, une  affirmation qui semble tout remettre en cause et qui permet toute la suite de l’histoire…)

Pour la fermer, depuis notre origine relative, nous inventons… ou l’évolution invente des nombres étranges  π,  « φ nombre d’or » , et le tout premier qui sera découvert le dernier « @ : l’Alliance ».

J’en ai raconté toute l’histoire… sans tout comprendre jusque là.

Continuez donc avec moi, à la rencontre de l’Alliance, dans l’autre sens !

 

 

Suite               OR-igine

 

 00002-Chapitres