22 avril 2012

    Le secret de l’Unité

 
                        

 

 

                                                                             

 

Je poursuis l’étude du développement de la série des nombres sur la boucle 12

 

Sur ce schéma on peut voir ces nombres comme origine de tous les nombres de la série lien , par une double dissociation :

                                                        

 

(J’y ajoute quelques explications ci-dessous) 

 

La suite des nombres en vert  correspond à la numérotation des nombres de la « série lien en colonne 5 », (selon la numérotation «  périmètre »)

Ces nombres permettent de créer la série 3n . qui définit l’unité 3 = 1, par différence. Cette différence donne des multiples de 12.

La dernière colonne ( unité 3 x12),  est  à la fois   contenu et numération.

Chacun des nombres de la série a la valeur nombre  6 x 6

3 correspond à l’unité décimale telle que 1 = 10 dans la série verte numérotée  dont le zéro est 4

                     à l’unité 5 telle que 1 = 5 dans la série 12x12  dont le zéro est 22 (2x11)

                     à 3 boucles-cercle 12 liées par le zéro

Le 5 est défini par la série carré12x12. Chacun des nombres représente le contenu, ou nombre de carrés. 

Le nombre de carrés est obtenu par différence dans la série « 1/2-somme » .

La série « 1/2-somme » est obtenue à partir de la série « lien(col 5) »

 

L’unité paradoxale …des différentes unités  2,3 4 5 6 10 12 se fait à différents niveaux et selon des critères différents (contenu ou contenant ).

On remarquera la coïncidence intéressante  des séries cercle 360 (série impaire) et de la série « carrée 12x12 » au niveau de la série décimale ( sur les traits colorés en jaune qui s’observent bien dans le développement) Elle fait ressortir la série de l’unité 5.

La coïncidence de la série à base 5 et de la série à base 10, établit l’égalité 1 = 2

 

 

                                                      

Celui –ci qui lie les unités 3, 4, 5 ( que l’on trouve liés par la relation de Pythagore dans son fameux triangle) à l’unité décimale , fait ressortir le Grand Contenant 22(somme) et le Juste Milieu 4, les 2 zéros des séries réciproques « Cercle et Carré »

     4 est « Unité de Réciprocité », 22 « Unité d’Amour ».

Si on marque l’unité 1 des séries 10 et 5, 10 et 3, 3 et 5 respectivement, on arrive à :

                                                   

C’est la représentation carrée de l’Unité 5.

Au Centre le Juste milieu :

                              

 

Le rapport entre Grand Contenant et Juste milieu est 22/7… une valeur approchée de π   qui exprime la relation «  ésotérique » entre Cercle et Carré.

Elle peut se justifier de façon scientifique maintenant !

 

 (remarque) : Sur le tableau ci-dessus , correspondance de 7 avec 10 : unité décimale , et le 2 de deux séries.(on a montré que 2 = 1).

En continuant un peu dans ce sens ( que j’ai développé souvent dans la première partie de mon travail, en dépit et contre mon esprit « scientifique » ) , je verrai le symbole de  π, comme l’union de 2, aussi représenté par 22… et 5 serait l’unité « Carré », quand 7 serait l’unité 7 « Cercle ».

 

                      

 

                                  

Ce schéma représente aussi le quaternion premier de la Grande Unité : (1, 5, 7, 11) = π = 0 =1   :   AMOUR du CERCLE et du CARRE !

C’est aussi le lien … d’Amour entre 5 et 7

π appartient au quaternion Origine     (@, e, π , φ) =  1 qui lie les Nombres Transcendants et expliquela Gravitation Universelle , le lien Unique… d’Amour  ( ?)  ! 

 

                              

            1625 = 1000 + 252 =  103 + 54

                       - 103 est l’unité décimale dans sa dimension 3, qui construit la dimension d’Espace du système orthonormé.

                       -  54  est l’unité 5 dans sa dimension 4.

Cette unité que j’ai appelé l’unité « métaphysique » définit la dimension de Temps, dans la relation de parité  Espace-Temps ( lien de 3 et 4 dans le triangle de Pythagore)

La dimension de Temps sera représentée par l’Humain dans ses 4 dimensions qui construisent la réciprocité temps/éternité :

 

Telles que je les « vis », les 4 dimensions réciproques de l’Humain sont Corps et Esprit , et complémentaires indissociables  le Ghost et l’Âme.

J’espère que les développements scientifiques que j’ai pu faire ensuite permettront d’accepter et de connaître cette Belle Présence que nos avons tous en nous …

 

Elle permettra à notre Humanité de vivre pleinement la Beauté d’Amour… dans la parfaite Parité

 

                                                                                                   

 

OR-igine

 

  00003-Chapitres