29 avril 2012                                                                La Quadrature du Cercle et le Logarithme

                                                                                   Alliance et Nombre d’Or

 

Le mouvement d’échange et de partage construit l’égalité… ce sera celle du cercle et du carré.

Quadrature du cercle … ou ‘cerclature’ du carré ? … Quelle est cette réalité ?

La beauté du lien précédemment étudié  a permis le rapprochement :

 

                                                                

 

L’Origine sera la coïncidence au niveau « 4 » du cercle et du carré.

Chaque carré est compris entre  le cercle inscrit et le cercle circonscrit.

La géométrie de cette inclusion est représentée sur la figure ci-dessous :

 

                                    

J’ai fait ressortir le rapport 1,2,4 entre

     -  3 cotés de carrés (longueur)

     -  3 rayons de cercle (distance à l’origine)

     - 3 distances-différences (entre cercle et carré)

 Ce sont des exemples qui permettent de voir ces nombres, ou rapports ,  sous 3 formes qu’on élude facilement, en les mélangeant  ou superposant dans nos calculs habituels.

Ceci crée cependant toute la magie des nombres et toutes les subtiles mutations que j’essaie de décrire et qui échappent toujours à toute explication… ceci  fait la difficulté de mon travail… chaque chapitre en appelle un autre qui sera sa cause… jusqu’à l’Origine, cause première , qui crée toutes les conséquences que l’on connaît déjà… mais que l’on n’a pu expliquer encore! 

 

Quand il y aura coïncidence , la différence entre cercle circonscrit et carré donne la condition :

                                          .. 

Cette condition réalisée (ci-dessus distances–différences représentées)  fera de l’Origine à la fois un cercle et un carré.

 

Je rapporte cette division sur le tableau ci-dessous, et j’explique comment se divisera par 3 cette même dimension.

Se retrouve alors le nombre @  et sa valeur que j’ai déjà découverte comme  condition pour que le cercle soit une boucle fermée ! 

Ma première stupéfaction avait été de constater que l’existence du cercle exigeait une condition à l’Origine, encore inconnue. Il fallait l’expliquer .

                                    

La valeur 4/3, est le tiers de la dimension complétude 1= 4 de l’0rigine, qui définit l’unité 3, telle que 3 = 1.

 

On pourra noter dans la similitude entre les unités 4 et 3 que :

    - pour l’unité 4 :

   20 = 1 est  la distance au zéro origine .

    - pour l’unité 3 :

  2@ = 4/3 est la distance au zéro origine .

  2@ = 1  implique que @ = 0 

 

La cohérence donne alors 

                                     

 

Je complète le tableau en utilisant cette condition qui montre l’existence simultanée du cercle et du carré :

Les nombres que nous utilisons , sont « au carré » 

Quand nous parlons d’un nombre n , il s’agit de sa racine au carré  n =()2

Nous n’utilisons sans le savoir une forme d’incomplétude  (racine carrée)

Le nombre est à la fois contenant  (cercle ) et contenu (carré) 

   La distance unité (entre 2 et 1) est alors @  = 2  - 1  =  « 1 » 

 

     @ est un nombre « étrange » : c’est un « Absolu » ou « Transfini » .

                                     

Il existe avec la Loi Originelle d’Egalité , loi « protomathématique » ou Loi d’Amour.

Il n’appartient pas à notre monde relatif où il apparaît  avec d’autres valeurs, sous des formes différentes et approchées. 

           ( Si on veut se rapporter à mon travail précédent , voici quelques pages de référence pour approfondir ce chapitre ) 

                 @- Alliance      2 Nombre transfini    Alliance et Nombre d’Or           le lien primordial de la grande unité

 

 Il permet de définir l’unité 6 , telle que  6 = 1                                       

 

                                                                                               

On a ainsi 1 = 2

L’unité 3 se dédouble .

            Remarque : - La relation entre l’unité 3 et l’unité 4 donnera naissance à la réciprocité Matrice-Eclaireur qui se découvre dans mes pages.

Je rappelle son symbolisme :

                                                                               

                               - Cette relation est aussi en rapport avec l’unité 5, elle figure dans le fameux triangle de Pythagore et son théorème , qui a été à l’origine de mes développements et sera l’objet du prochain chapitre.

                                                                                               32+42 = 52

 

 

Il apparait à l’Origine, à partir des puissances de 2, comme logarithme à base 2 :

  La complétude Origine est alors la somme 0 + 1, avec  0 = 1

 C’est le Paradoxe de l’Origine UNE  et ZERO

 

  UN = ZERO = 0 + 1 = 4@

 
                                                                                   

                         

 

 

                                                                

                                                             

La relation 10φ = 1   5 = 1 définit le Nombre d’Or  φ comme un « Absolu » :

(nous le verrons plus loin dans sa forme relative)

J’avais découvert que 10φ = 100@ 

φ = 0 puisque 10φ  = 1 (l’unité 5) , alors 100 @ = 1

Le logarithme à base 10, s’introduit ici, il permet de construire le système décimal, et donne le résultat φ = 2.

 @ est le contenu de l’unité décimale et de ses puissances.

J’ai ajouté dans le tableau « Le Grand Nombre » chinois « Wan », qui vaut 10000… c’est le Grand UN que l’on peut aussi écrire 10000@ = 1

@ est aussi le Grand  Tout UN.

La relation de @ et  φ se verra dans le mouvement réciproque  , pulsation entre les extrêmes du Grand Contenant

 

                                

Ce mouvement est le lien primordial de la Grande Unité  , Principe dynamique Unique, qui crée l’unité par la Gravitation Universelle.

 

                                                                      

                              ( A la toute Origine, les nombres 1, 2, 3, ne sont pas des « nombres premiers » tels que  les définissent les mathématiques !)

 

 L’unité 5 est au centre origine 0 ( comme nous l’avons vu sous la forme complétude  : couple )

 Elle s‘écrit ici sous la forme d’incomplétude  relative du nombre, forme « racine »  :

                       

Alors apparaît le Nombre d’Or :

                                                  

 

   Remarque : si on prend la valeur 5, on aura ( 5 + 1) /2 = 3  unité trine

 

                                                        

                                                                L’Absolue Origine NOMBRE qui  par la Grande Cohérence  tout unit s’écrit :

                                                                                         

 

 

Suite               OR-igine

 

 00006-Chapitres