10/05/16

Complétude d’un modèle UNIVERSEL de perfection

 

·         Dans le chapitre précédent , je me posais la question : Et la fin ?

Je n’étais pas allée jusqu’à  l’origine des suites de nombres premiers. En respectant la progression des intervalles dans les suites numériques rouges et vertes , il est aisé de remonter vers le début des suites verticales.

Elles commencent ( ou finissent)  toutes par 5.. ce qui est une belle découverte pour moi : l’unité que j’ai appelée « unité métaphysique » en relation avec une partie ‘insoutenable’  dans un travail qui se voudrait d’une rigueur scientifique . On pourrait parfois traiter cette « métaphysique »  d’objet ésotérico-mystico-utopiste ou autre dans le genre folie …

Cette unité est en rapport avec l’HUMAIN, qui y apparait même dans la forme …

Et cette unité 5 est aussi à la base de la formation du Nombre d’Or , dont il exprime les propriétés de réciprocité.

 

 

L’unité 5

·         De  la même façon je complète le tableau  vers l’origine des suites horizontales

(sur le tableau précédent j’ai marqué en grisé, l’endroit où commence la partie ci-dessous)

Cette fois, la surprise est l’unité 3, que j’ai appelée unité du « relatif-absolu » dans la partie « protomathématique ».

 En métaphysique, elle peut s’appliquer au lien d’Amour dans un couple :  1 + 1 + 1 = 3 (unité)

Remarque : ce lien s’exprime aussi par 11 = 5+1+5.

Etrangement cette valeur se trouve aussi pour expliquer le lien de figures géométriques comme les pyramides ou les empilements de billes …

En restant dans mon utopie métaphysique… la complétude du modèle ci-dessus serait la parfaite harmonie de l’Humanité !

 

Mon résultat est parfaitement acceptable en « mathématique » et  se présente même comme un modèle de Beauté !

J’ose penser que le tableau se poursuit dans la « réciprocité perpendiculaire » de ces séries numériques ébauchées ici….

En « physique », un exemple de la réciprocité perpendiculaire est celle du champ électrique et du champ magnétique.

Elle se traduit par le produit vectoriel en mathématique.

 

Les suites de nombres premiers se fermant en boucle, comme je l’ai montré dans la page précédente ( exemple du nombre 61), il faut imaginer ici que toutes ces suites bouclent leur boucle.

Il se forme ainsi un tissu ( chaine et trame parfaitement tissées) d’un volume mouvant  au gré des dissociations dans un sens ou dans l’autre, à partir de n’importe quel point de chacune des boucles… Il n’y a aucune rigidité, comme pourrait le faire croire les tableaux : ce serait « la Toile Première ».

Ce volume serait parfaitement « quantique » : les points sont les nombres premiers, qui paradoxalement sont, on ne peut plus liés, …. par l’ « Amour » ou dans notre monde de matière, la GRAVITE 

  Ce modèle permettrait-il de traduire la nature de l’Univers dans la réciprocité Espace-Temps… 1 +1 +1 =3 ?

 

Les 2 systèmes de boucles qui se traduisent en suites numériques simples, sur le tableau, sont de type différents ( ou réciproques)

   -les horizontales ont été formées par des intervalles, ce que je qualifierai de « continu »

   -les verticales par des nombres de points dans les intervalles , ce qui correspond à une quantification

 

L’intrication du système de boucles* serait le modèle de la réciprocité  continu-quantifié dans et par leur milieu « le Grand Contenant » , Vide-ZERO

                                                                                                                                                                              la réciprocité  Espace-Temps dans et par leur milieu GRAVITE

                                                                                                                                                                               la réciprocité  Nature-Humanité dans et par leur milieu AMOUR

 * « gravitation quantique à boucles » de Carlo Rovelli, serait la  même chose, vue de l’autre coté… non accessible pour moi ….  (?)

 

·         Ce modèle UNIVERSEL donnerait la nature de l’UNIVERS  dans sa complétude de réciprocité :

« La réciprocité perpendiculaire élargie » du modèle universel pourrait se décrire par le super produit vectoriel  SVP et ses 9 coordonnées  … ?

 

·         Vision unifiée de réciprocité :

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Suite            Secret Premier