LE LOGARITHME et LA CLE du mystère…

Les 2 natures réciproques du Nombre, décrites au chapitre précédent, ne sont pas « égales »… mais liées par un lien de réciprocité qui est le logarithme :

 

o   Reprenons le schéma de la boucle de nombres premiers :

Deux visions sont possibles : notre vision mathématique /une vision « protomathématique » dans l’autre sens  qui utilise les nombres-carré:

Avec les carrés nous reconnaissons (ci-dessous) l’identité remarquable  (A+B)2=A2+B2+2AB

Son écriture  semble « libérer » alors sur le schéma , le double produit 2AB

 

Le produit AxB est vu comme la somme-carré (A+B):

o   Le logarithme

Nous connaissons le logarithme qui lie somme et produit par l’égalité  log(AB)= logA+logB

La représentation « mathématique » du schéma ci-dessus  serait AB= A+B puisque (A+B)2 = A+B par le nombre-carré

               log(AB)= logA+logB  s’écrit AB=A+B à la condition que LogN=N

 

Cette condition est celle de l’Origine, qui se définit par le couple réciproque (1,0) tel que 1=0

Alors   Log(1) = 0 =1 ou LogN=N

L’égalité que j’avais écrite :

                                                    …s’explicite en faisant apparaitre le lien de réciprocité  « logarithme » et le « Grand Contenant »  par extension du schéma ci-dessus :

 

o   « Grand Contenant » et « Juste Milieu »

Le  «  Grand Contenant » , inclut les 2 réciproques et leur lien « Juste Milieu », dans l’expression de la complétude de réciprocité :

 

 

 

 « Protomathématiquement » le Grand Contenant est LE CERCLE

La « beauté mathémathématique » de π ne le définit pas parfaitement … il ne peut alors être fermé : cette faille m’a permis de redéfinir à « l’Origine protomathématique »,  le logarithme, les constantes mathématiques telles que  π ,e , φ Nombre d’Or , et leur lien de réciprocité à l’Origine.

La description du cercle x2+y2=1, par contre rend visible cette perfection, celle du couple origine, qu’on pourrait donc écrire

XY = X+Y et X=Y=1

donc  1 + 1 = 1  (étrangement on peut y voir la parité de l’Homme et de la Femme)

remarque : la réciprocité carré-cercle est appelée « quadrature du cercle ».  Les relations entre les constantes à l’origine,  en donnent une belle description.

 

o   le TWIST

Le Twist permet le passage d’un réciproque à l’autre

La vision des 2 réciproques à la fois, est la vision du « Relatif-Absolu »

Dans l’écriture mathématique , on utilise des symboles qui existent à l’Origine , mais la vision que l’on a de l’Origine est incomplète (relative)

L’écriture protomathématique, semble parfois étrange, mais elle essaie de donner la vision de l’Origine «  Absolu  1 ou 0 »

La compréhension ne peut se faire que dans le lien des 2 méthodes liées par la réciprocité, mais qui peuvent paraitre opposées dans une première approche…

Il existe une interaction entre relatif et absolu :

« L’énergie »qui permet la liaison AxB a été libérée (disparue) dans « la création » de A et B.

La conservation de l’énergie que l’on connait en physique, existe déjà à l’Origine. Elle établit l’ égalité :  2 = 1

Cette égalité est, comme 

1 + 1 = 1

… LA CLE du mystère  des Nombres… de la Vie…

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Suite            Secret Premier