Le Secret de la Fleur d’Or

                                    ou

                         la puissance de 2

 
                                                                                   

 

 

 

 

 

 

J’avais construit cette  belle courbe mathématique en 2006, sans en comprendre toute la portée

Avec la vision du travail sur les nombres que j’ai fait depuis, cette Beauté révèle ses secrets…

 

                                  image003   

                                                                                                                                                                              « Mathématique de la Beauté » 2006

                                                                       

A partir de la beauté de la « Fleur d’Or » , je veux montrer quelle est la structure simple qui permet la complexité de la Simple Beauté… celle de la Fleur de l’Origine… celle de π , sa cause ?.

La conséquence en serait la boucle-Cercle, dont L’Origine est Source.

L’Origine serait Structure du Nombre

Le secret de cette Origine est la Mécanique des Nombres que je démonte…

Elle est contenue dans le graphique « horizontal » de la Fleur d’Or ci-dessous, j’explique ensuite comment j’ai obtenu ses nombres ::

On  y  verra « la Force » du Nombre  ou «  la PUISSANCE de 2 »

Je l’explique :

L’abscisse montre les nombres  de 1 à 256… ces nombres représentent  les « carrés de nombres » dans la série 1 à 65536 .

Dans le tableau de nombres ci-dessous , j’avais calculé les racines carrées des nombres n de 1 à 65536

Tous les nombres de 1 à 256 sont les racines carrées entières de nombres compris entre 1 à 65536.

Chaque racine carrée entière, ou nombre 1 à 256  correspond à un « carré » dans la série initiale de1 à 65536

Un carré de la série initiale a une racine carrée entière, nombre de la deuxième série.

J’exprime cette correspondance réciproque par «  les  nombres de la deuxième série « représentent » les  nombres-carrés de la première série »  ou par un abus de langage « les nombres de 1 à 256 , représentent les carrés (des) nombres de la série 1 à 65536 » !

  (ceci est souligné dans les lignes jaunes du tableau qui seules me permettront de construire la Fleur d’Or : ces 256 nombres apparaissent en abscisse du graphique)

                         

·       Les nombres de 1 à 256  « sont » les carrés (N2)  des nombres de 1 à 65536  (N)

De la même façon,

·       les nombres de 1 à 16, « sont » les carrés des nombres de 1 à 256 ou   (N2) 2 = N4 

C’est ainsi que je les place sur le graphique : (2,4), (3,9), (4,16),  (5,25),  (6,36)….(15,225) (16,256)     

Remarque :le point 256 n’existe pas, on est ici en présence d’une boucle et ce point se confond avec le point 1, qui est le retour à une nouvelle boucle.

La boucle à 15 points et 15 intervalles est étudiée plus bas.

 

·       les nombres de 1 à 4, « sont » les carrés des nombres de 1 à 16 ou   (N4) 2 = N8    

Comment se placent ces points ?

J’observe que 

- de 1 à 2, il y a: 3  intervalles

- de 2 à 3 : 5 intervalles

-        de 3 à 4  :7  intervalles

     soit 15 intervalles de 1 à 4.

Il faut utiliser les intervalles déjà calculés, pour trouver les 1 2, 3, 4 originaux !

Les nouveaux intervalles sont numérotés en rouge :

 

 

·       les nombres de 1 et 2, « sont » les carrés des nombres de 1 et 4 ou   (N8) 2 = N16   (en vert) :

Remarque :ce dernier 2 se superpose au 1 à la fermeture de la boucle

 

Le dernier 2 qui s’exprime simplement est bien « plus puissant » que le premier de la série de 1 à 65536…

C’est ce que nous avons l’habitude d’exprimer par 216  = 65536  : ce qui se vérifie en fermant la boucle

 

Finalement  655361  =   2562    =  164    =     48     =   216

 

Je récapitule dans un tableau les résultats :

 

Le 2 final de la série 5 a les propriétés du 2 de simplicité de la série 1, qui apparaît  au début du tableau complet :

 

 

     

 

On peut considérer que ce 2 est le transfini  2 = 1, puisqu’il permet de fermer le tableau en boucle pour tracer la Fleur d’Or, en rejoignant ces 2 extrémités  1 et 2.

Le nombre n transfini par définition serait tel que n + 1 = n.  n = 1  est donc transfini, c’est aussi la valeur 2

Les 2 premières lignes donnent les positions angulaires  relatives de 1 et 2 : 45° sur le Cercle Origine  de rayon 1 = 2 (puisque 1 et 2 sont le même) : c’est « le Cercle transfini »

 

              Le Cercle transfini :

 

Il y a 2 positions possibles de 1, à 90° de l’Origine et  4 positions pour 2 à 45° de 1…

La réciprocité fait découvrir une deuxième position de l’Origine Zéro

Ainsi est tracée la réciprocité perpendiculaire des « 8 premiers » : celle de la Paire perpendiculaire  0 et 1, par rapport au transfini 2 dans sa forme de « réciprocité 4 » :

 

                                                                                                      

 

La position de 2 est aussi repérée par rapport à l’Origine par le nombre de tours 0, 375  ou 375 sur un « Cercle 1000 », qui serait le cercle Origine transfini UN, « cercle à 1000 points ».

Ce cercle « correspondrait » au cube de coté 10, le Cube UN ou « Cube 1000 »

  1,5 tours =  4 x 375  = 3π

 

  375 est la « valeur   Protomathématique de π» :  je l’ai montrée dans la boucle de Fibonacci  

 

La relation particulière entre  4 et 3 est celle qu’a montrée Pythagore dans son triangle 32 + 42 = 52

Je la retrouve aussi :

C’est celle qui lie les 2 visions « cubique » et « sphérique » et conduit à l’unité 5 . (ceci sera développé dans le chapitre Sphère, Cube et  Pyramide))

J’en présente ci-dessous un résumé symbolique : la formule du volume de la sphère  (4/3 πR3)se déduira de l’étude de ces 2 pyramides .

                                                                       

                                                 

 

 

              2  le Transfini        :

La valeur de 2 obéit à « la réciprocité 4 » :    ( 4 x 2) multiplie 65536  par 4 :          

65536 x  4 = 262144 = 260000+ 2000+ 144 =   (2  x 13)  x 1002     +     (4 x 5) x 100     +  (12 x 12) x 1

                                                               

 

 

Pour donner  la possibilité éventuelle de faire ici un lien avec ce qui sera rencontré dans la suite des chapitres que je présente dans une suite que je souhaite progressive , je signale que :

 La Réciprocité de l’Origine Transfinie donne sa forme à celle des unités  1    (12x12)  ,  5 (parité)  et 13 (réciprocité 4), origine de la série  1 , 5 , 13 , 25 , 41…

J’appelle «  série lien  » cette série qui se déduit de celle des carrés :   (ci-dessous) et qui se forme à partir de la réciprocité du Nombre:

Toute la magie des nombres se révèle à partir de la simple addition qui est utilisée dans ce tableau, qui sera complété par la suite..

(le chapitre « construction d’une perfection »  utilise ces tableaux pour construire et expliquer la réciprocité 4)

 

                                                                       

             La boucle à 15 points

256 = 16x16

Le point 1 serait double et ferme la boucle comme 256ème point ou point 16

La boucle à 15 points est une boucle à 15 intervalles : les intervalles sont de la forme 2n+1 : 

On  peut remarquer que la valeur de l’intervalle est somme de ses 2 extrémités : 

(ainsi 3 = 1+2 est le nombre d’intervalles entre 1 et 2, …  ou 27 est le nombre d’intervalles entre 13 et 14 …)

 

Points

Distance

 

Si je numérote les intervalles, la valeur de l’intervalle  est le double produit + 1,   soit  (2n+1) pour l’intervalle n

Chacun des nombres n ainsi défini est une paire liée par « un point-colle » = 1, ou une paire dans son contenant 1

(on retrouvera ce lien de Parité ou « lien spin »)

On peut considérer à la fermeture de la boucle, que la totalité du lien est : le dernier intervalle de valeur 30  , plus les 14 points-colle

44    = 4 x 11 constituent le lien parfait de réciprocité  ou « Magie du 11 » que nous retrouvons au cours de nos chapitres

 

La boucle à 15 points serait le Cercle 1, contenant du lien 11 dans sa perfection de réciprocité.

 

                     15 points  =  4 + 11    représente le lien parfait de l’unité 4 qui sera l’unité de réciprocité

                           C’est aussi « la perfection trine » de l’unité 5

 

 

               Conclusion : ( j’établis de même cette conclusion en mettant en relation les résultats obtenus dans divers chapitres que je mets en lien)

La Réciprocité de l’Origine Transfinie se transmet

·       dans le Fini des Nombres dont 13 est l’Unité, après le Twist- Boucle de  l’Origine ( mis en évidence par l’existence des nombres premiers) ,

                                                                                                                                         

·       dans le Fini de notre Existence Humaine donc 5 est le Symbole ou Unité métaphysique

 (c’était la première étape de mon travail, dont le contenu peut sembler étranger ou suspect pour un esprit dit « scientifique »

Les derniers chapitres qui bouclent mon travail mathématique, me ramène inévitablement ( !)  à des considérations analogues… qui me font rencontrer en même temps … le triangle de Pythagore !) 

                                                             

La Paire  5 = (2x5) +1  = 11 est le Couple d’Amour dont la complétude réciproque est   4x11 = 44  le lien parfait

 

 La Grande Cohérence Toute Existante a conduit l’ensemble de mon travail.

Il est impossible de séparer 2 visions qui semblent opposées et qui font partie de notre nature dans sa Parfaite Complétude .

Le sens de tout mon travail est la compréhension de cette Nature Paire et Réciproque,  celle de notre Esprit Source de cette compréhension.

 

Pour commencer l’étude mathématique des nombres, qui seront finalement montrés comme la Source de toute  réalité …je ferai découvrir dans le prochain chapitre « le secret des nombres premiers »

On découvrira que 1 , 2 et 3 n’en font pas partie…ceci est conséquence de la théorie de la réciprocité qui se construit ici :  l’unité de réciprocité est 4.

( le chapitre précédent, avec la suite de Fibonacci montrait déjà que 1 est au 4ème rang)

 

 

                                            

 

 

Suite               OR-igine

 

 00001-Chapitres