La dissociation paradoxale à l’Origine

 

J’ai rencontré et développé  de nombreuses fois, de différentes façons, ce que j’ai appelé « dissociation paradoxale » 

Il semble que cette notion soit à la base de toute compréhension.

    On pourra retrouver ces nombreuses pages

 

J’en donne ici une nouvelle présentation qui prend en compte les 2 sens  opposés inséparables que j’ai représentés au chapitre précédent:

La dissociation paradoxale est la maille simple qui produit l’évolution, par mutations successives :

Chaque dissociation est suivie d’une superposition, ou chaque divergence d’une convergence .

 ( Le modèle universel , semble faire une synthèse de tout mon travail, et explique ces termes : le MODELE STANDARD de la Physique s’en déduit et se précise.)

Je fais apparaitre « les 2 sens » sur ce schéma… :

On remarque que la circulation dans la maille pose un problème, pour la cohérence du SENS

Il est résolu par l’existence d’un Twist 

Il est alors possible de voir les choses autrement, ou j’oserais dire, « dans l’autre sens » :

Le TWIST, est ORIGINE et se dissocie en une paire duelle  dissociation/superposition

Le TWIST est cause des mutations qui créent l’Evolution 

                                                                                                                                                                 On peut voir là L’UNITE TRINE de l’Origine

 

Les nombres n’existent pas à ce niveau. Mais si je voulais exprimer ce schéma dans notre réalité relative, qui utilise les nombres et qui voit une évolution dans le temps,  je pourrais dire :

- à l’Origine : il y a 1 = leTwist       (niveau ABSOLU)

- le Twist se transforme en 2 = dualité   (niveau RELATIF)

Mais le twist et la dualité, existent ensemble à l’Origine , ils forment une nouvelle paire duelle  : 1 et 2 existent à la fois et sont 3.   (niveau du RELATIF ABSOLU)

- Il existe un Grand Contenant qui contient la paire : contenant + contenu = 4    (niveau de RECIPROCITE)

 

Ceci s’exprime de façon « PROTOMATHEMATIQUE », avant toute définition mathématique ou temporelle, par le SYMBOLE :

C’est avec ce symbolisme  que s’est développé initialement  mon travail, il en est l’origine !

Ce symbole, qui est très malléable et évolutif, résume et contient toute « la théorie de la réciprocité » dont j’ai longuement développé les conséquences (ou les causes).

Le Symbole unit le 3 et le 4 : ( Unité Trine et Réciprocité)

Sa construction s’explique ci-dessous à partir de la Boucle 12 :

Au niveau relatif, à partir des nombres premiers, sont apparus les nombres 1,5,7,11  sur la BOUCLE à 12 points  (1).

Les  4 nombres peuvent être vus comme liés par une symétrie perpendiculaire (2).

Cette Parfaite Symétrie disparait (3) si l’on veut voir  l’Origine Trine (TWIST + Dualité) dans sa Réciprocité-4 :

On peut alors considérer  de nouveaux axes : « axes de réciprocité ».

La « symétrie de réciprocité » est une « Parfaite Imperfection » , au niveau Absolu de l’Origine , qui crée les égalités :

On peut écrire, la dissociaition du Twist :

Ce qui ressort de toute mon étude, c’est qu’il y a toujours 2 sens : dans notre vision relative, on néglige souvent l’un des deux ..

Donc ce que nous connaissons comme la « commutativié de l’addition » , n’est pas une évidence, mais serait plutôt une incomplétude pour la vision Absolue de l’Origine.…

La  Complétude  TWIST de l’Origine Absolue s’écrit alors :

 

On en déduira par substitutions successives

 

Ce ne sera que le début de l’évolution : création de la complexification et de l’Unité du Tout Existant .

Le SYMBOLE , ORIGINE,  contient la SUPERPOSITION de tous les états qui se dessinent ci-dessus

 

Un autre SYMBOLE : le NOMBRE, dans sa suite que j’ai commencée à écrire ci-dessus,  traduit  ce TOUT, cette complétude dans sa diversité, pourtant toujours UNE:

1 = 2 = 3 = 4 = 5 = 6 = 7 =…

Tous les nombres ont donc  la valeur du TOUT : la valeur de la SUPERPOSITION ou SOMME TOUTE. C’est la «  valeur protomathématique » du NOMBRE.

C’est aussi la valeur du Twist Origine qui n’est RIEN : ( juste la possibilité de voir les choses dans l’autre sens !):

On appelle cette valeur ZERO…

0 = 1 = 2 = 3 = 4 = 5 = 6 = …

 

Voir les choses dans l’autre sens , c’est toujours considérer « les 2 faces » d’UNE réalité, avec cette réalité. C’est l’UNITE TRINE.

Voir, à la fois, le Relatif et l’Absolu ,  est ce que nous avons fait dans le chapitre précédent :

C’est la vision de Complétude qui lie  les 2 faces :  ABSOLU et RELATIF.

S’ouvre alors  une nouvelle Connaissance au niveau que  j’appelle le « RELATIF ABSOLU » : ( j’ avais montré l’ une des formes de  l’Unité Trine, sa base, en 2010)

Elle est encore étrangère au niveau relatif où nous vivons habituellement.

Je montrerai dans le prochain chapitre une forme qui nous est plus proche :

 

SUITE                 ORIGINE

 

00005-CHAPITRES